Je suis spiritualité

Peinture spirituelle de l'état de conscience

Pour peindre ce tableau deux motifs m’ont été donnés : une maison de pierre et un cèdre du Liban. La maison représente le savoir que l’âme du destinataire de cette toile a acquis tout au long de ses incarnations. Il est immense car il es venu des milliers de fois (+ de 300.000). C’est une très vieille âme (+ 600.000 ans). La maison est jaune, flamme de la connaissance et de l’illumination. C’est un véritable trésor situé au cœur de l’arbre nimbé de blanc comme auréolé. Cette connaissance est spirituelle et touche le divin.

Le cèdre qui abrite et protège ce savoir est énorme et imposant. Pour arriver au trésor, il s’agit de se transcender. Pour ce faire le vert de la flamme de guérison est là pour soigner ses blessures et l’aider dans ce cheminement pour retrouver son essence divine.

L’énergie verte de guérison est accrue par la présence au-dessous de l’arbre d’un point de transmutation. C’est la capacité à se transformer, évoluer, grandir. C’est en se transformant qu'il pourra s'élever et ainsi atteindre le trésor qui se trouve au sein de cet arbre et qui est son but de vie. Il lui faut d’abord soigner tes blessures.

Les clés (symbole de pouvoir religieux) représentent la connexion entre le Ciel et la Terre.

L’œil qui voit tout (symbole franc-maçon) dans l’éthérique. Il est la conscience absolue, inconditionnée. Cet œil représente la perception spirituelle, le savoir supérieur et la capacité à appréhender les mystères occultes. Lorsque cet œil est sans paupière comme dans ton tableau, il symbolise l’essence divine et le savoir divin. Il est ce vers quoi doit tendre le destinataire du tableau. Le message est : JE SUIS SPIRITUALITÉ

TOUT-ce-qui-est souhaite que le destinataire du tableau comprenne que c’est un être d’une grande spiritualité. Aujourd’hui son âme, son essence spirituelle / divine est cachée dans l’arbre. Pour qu’il puisse se reconnecter à son être profond, il lui faut accomplir un grand travail de guérison.

Le message du tableau est doublé par le message qui lui a été transmis lors de la séance : « Ne nie pas qui tu es ».